28/07/2019

Pee or not to pee

 

Coucou les filles,

Et non, nous n’allons pas parler du fameux épisode de Sex and the City où Carrie est dans le dilemme de faire pipi ou pas sur son fameux politicien. Cependant nous allons parler d’incontinence chez les femmes, un sujet qui reste malgré tout très tabou.

Avant toute chose, Mesdames, vous n’êtes pas toutes seules si vous souffrez d’incontinence. En effet, ayant une clientèle presque exclusivement féminine, je vous promets que c’est une chose très courante et vous ne devriez aucunement en avoir honte.

Cependant, ce que je constate après avoir abordé le sujet avec beaucoup de femmes, un très grand pourcentage ne font pas le nécessaire pour améliorer leur situation. Est-ce par honte ou non connaissance des possibilités, je ne sais pas mais il y a réellement des choses à entreprendre dans ce sens.

 

L’incontinence après bébé.

Mesdames, vous avez créé une vie, vous avez porté cet enfant durant 9 mois, vous l’avez expulsé de votre corps. Accordez-vous du crédit pour ce miracle. Vous êtes incroyable et votre corps est incroyable. Après ce grand chamboulement, il est normal que vous deviez procéder à quelques ajustements et ce n’est pas une fatalité de rester dans une situation qui vous est inconfortable.

Prenez contact avec votre gynécologue, ce/cette dernier(ère) pourra vous diriger vers des physios spécialisés. Dans l’attente d’un rendez-vous/traitement, vous trouverez ici un tampon spécial pour l’incontinence, à mettre lorsque vous êtes en mouvement (Un tout grand merci à ma gynécologue pour cette astuce que j’ai pu transmettre à mes clientes).

 

Pour les femmes qui viennent tout juste d’accoucher, écoutez-bien votre gynécologue et surtout pas de sport avant son feu vert. Je vous promets que vos quelques kilos peuvent attendre un peu, les dégâts qu’une reprise trop rapide et inadaptée peuvent être importants et croyez-moi vous n’en voulez pas. Avant la reprise du sport, toutes femmes devraient aller voir un physio spécialisé afin de faire un contrôle de leur plancher pelvien. Enfin lors de la reprise, travaillez avec des spécialistes ou/et renseignez-vous un maximum sur les exercices adaptés. Et surtout allez-y en douceur.

 

L'incontinence no baby

Si vous avez ce soucis et que vous n’avez pas d’enfants, pas de panique. Il est courant notamment chez les athlètes professionnels de souffrir d’incontinence. Allez simplement consulter votre gynécologue et expliquez ce désagrément, ce dernier pourra ensuite vous dirigez chez un spécialiste en cas de nécessité.

 

 

Dans tous les cas, je vous en supplie, arrêtez de penser que c’est une fatalité, dans la plupart des cas, les conditions sont réversibles. Alors ne vous contentez pas de vivre moyennement. Profitez à 100 % et faites le nécessaire pour vous sentir confortable. Vous le méritez.

 

You’ve got this ! Des becs, Fiona